AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La triste vie d'une sadida (RP pour les Nephtys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wolies
Tofu Ventripotant
Tofu Ventripotant
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 25
Localisation : Dijon
Réputation : 1
Date d'inscription : 03/11/2010

Présentation :
Rang: Gardien
Fonction dans L'Alliance: Rédacteur en chef de notre Gazette
Liste des Métiers:

MessageSujet: La triste vie d'une sadida (RP pour les Nephtys)   Sam 6 Nov 2010 - 15:15

Voila mon rp que j'avais fait a l'époque ou j'ai voulus intégrer les Nephtys mais malheureusement le clans fus dissout 2 semaine après ma demande, je l'est garder et profiter pour y rajouter des éléments qui se sont passer dans la vie de ma sadida. Je vous souhaite une bonne lecture et m'excuse pour les fautes que j'ai essayer de corriger.


I Le départ

Au mois de descendre, dans la foret des abraknydes, on vie sortir d’une graine, au pied d’un laurier une belle sadida, malheureusement étant donné que le sol était riche en fer elle eu la couleur de peaux rouge.

Avec le temps je m’épanouissais, je devenais une belle sadida et forte en combat, un jour quand j'avais 22 année sylvestre une envie me pris de conquérir le monde de Amakna j’allais voir mon père pour discuter à bâtons rompus de mon avenirs, exploré ce monde, alors mon père me fit :


- Mon petit bourgeon je savais que ce jours arriverais quand ta mère a planté ta graine au pied du laurier ou tu es née, ceux de notre peuple qui naisse au pied de ces arbre magnifique sont des enfants ambitieux et des conquérant.
- Alors c’est pour sa j’ai toujours voulues aller en dehors de notre foret
- Oui, aujourd’hui tu as fait ton choix je te laisserais prendre le chemin que tu veux et prie le dieu sadida pour qu’il te protège lors de ton périple.
- Merci père je promets de venir vous rendre une visite.

Le lendemain je salua mes parent et commença mon périple vers ce monde inconnues à mes yeux, en marchand loin dans la foret je rencontrais des abraknydes sombres que je tuais et étant fier de moi car ses ancien sadida sont nos pire ennemis.


II La vengeance

Après des mois de marche je finis par arrivé a la cité Astrub, je fis quelque rencontre inattendus, un ancien amis de mon enfance au a coté de la banque quand il me vie il était heureux de me revoir et m’invita a boire a la taverne.
Un moment je lui fis :

- Dans quelque jours je retourne à la foret vois mes parents.
Son visage devenus pale, puis il me sortie
- Tu n’es pas au courante …
- Au courante de quoi ?
- Il y a quelque jours des boucherons … ont coupé tout les arbre de la foret d’où nous venions et on massacré tout les habitants sylvestre qui s’y trouvaient.

Il vit que j’étais au bord des larmes puis il me sera contre lui pour me réconforté, mais je me levai et partie en courant. Le soir même il me trouva à coté d’un arbre en train de pleurer, puis il me proposa de venir dans sa maison, il m’installa dans sa chambre et me prépara une tisane, je la bue puis je m'endormis et rêva. Le matin je le remerciai de sont hospitalité et je repris la route déterminé a trouvé et tuez se bûcheron j’enquêtais sur eux au prêt de certains informateur, mon enquête me mena au pied de la cité de Brâkmar .

Les boucherons était dans une taverne en train de ce saoulez, je mettais installé prêt du bar pour agir, au moment ou j’allais en attaqué un, j’ai eu une vision de mon père du moment de mon départ de quand il m’avait souhaité bonne chance dans mon voyage il m’avait dit :
« Mon petit bébé quoi qu’il arrive, oublie pas se que je vais te dire. La vengeance ne résoudra rien à part apporter la tristesse et de la haine. Ta mère et mois seront toujours prêt de toi dans tes rêve », Alors je réfléchissais et suis partie de Brâkmar par le zaap pour rentré à Astrub.



Le lendemain je cherchais comment m’occuper de mes journées alors un ami me parla d’un groupe de personne nommé « La caravane des Nephthys » il m’expliqua que s’était un groupe de mercenaire, leurs visions des choses me plus mais je me dit que j'avais envie beaucoup de chose à découvrir.



III La rencontre.


Un jours me promenant dans la plaine de Cania je rencontrais une jeune sadida qui ce combattait avec mal contre des Kanigrous, je remarquais qu'elle eu du mal à ce battre contre tout ses monstre je suis intervenus et l'aida, à la fin de plusieurs combat j'apprenais quelle n'était pas plus âgée que moi, puis je lui demandais comment elle s'appelait elle me répondit qu'elle se prénommais vive-le-morier et quelle venait de la foret maléfique on passa toute la journée ensemble, le soirs venus on rentrait à Astrub, je lui proposa de venir boire une bière a la taverne, elle accepta volontiers et on s'amusa a discuter jusqu'à ce que le soleil se leva, je la raccompagna chez elle puis je rentais chez mon amis et me coucha dans mon lit.

Le lendemain je l'est recroiser vers le zaap, elle me dit qu'elle allait a un mariage d'un de ces amis et me proposa de l'accompagner si je voulait j'acceptais sa proposition avec joie, se fut un beaux mariage, il y eu beaucoup de fée artifice de toute les couleurs. Je rencontrais des amis de vive-le-morier et j'en appris plus sur cette jeune sadida en plus de sa ses qu'elle m'attirais de plus en plus. Quelque mois plus tard nous nous retrouvions souvent soit pour prendre de l'expérience, faire des fêtes ce que l'on voulait c'était avant tout être ensembles et ne jamais êtres séparé, certains de nos amis disait tqu'il y avait de l'amour dans l'air entre le morier et moi, et le moments fut venus ou je lui demanda si elle voulait bien m'épouser elle me dit que oui elle voulait bien et m'embrassa puis nous passèrent la nuit chez elle.
Le 8 Maisial 639 nous nous sommes décidés à nous marier, j'invitais quelque amis de mon enfance ce fut un petit mariage très bien arrosé.

IV Le fléau mortel.

Au mois de Martalo 640 , un terrible fléau c'est abattus sur le monde des douze, une peste mortel lancer par les sram. Les habitants du monde entier demanda des vaccins, des potions a Otomai et au plus grand Enirispa, malheureusement même eux ne trouvaient aucun remède contre cette peste.
Ça fessait bientôt plus un ans que c'était marier à ma belle sadida le morier nous nous étions isolez dans une foret a la bordure de Bonta , loin de la peste qui ravageai le monde.
Un jours ma perle partie dans la foret ce promener, je me rappelle ce jours la il y avais beaucoup de vent. Vers l'heure de manger à midi je commençais a m'inquiéter de ne pas voir ma femmes revenir à la maison je partis donc à sa recherche, après plus d'une demis heure je la trouvaient évanouis, j'entendis un rire et je sentis quelle que chose me frôler puis plus rien. J'emportais ma femme chez nous, elle ce réveilla quelque heure plus tard sans aucun souvenir, l'envoya un tofus messager chercher un médecin dans la citée de Bonta. Il est revenu avec un Enirispa, cette petite fée examina attentivement ma femme et après son diagnostique il m'annonça qu'elle avait été atteins par la peste que les sram avait lancer sur ce monde, je lui demandais combien de temps lui resterait il a vivre, et la il me dit qu'il ne lui resterai à peut prêt quelque semaine a vivre.
Le temps passa, les semaines défilèrent je restait avec ma femmes tout le temps que je pouvais, la matin du 16 Aperiel ma femme sentie ses force la quitter, le soirs elle me quitta me laissant seul dans le monde, les sram avais emporter ma femmes à jamais avec eux...




V Le nouveau départ.
Après le décès de ma bien aimer je quittais notre maison, et partis explorer le monde pour la faire revenir. Mes recherche me firent remonter jusqu'à brakmar, la bas il aurais trouver un moyen de faire ramener un êtres chère que l'on avais perdu.
Un jours une personne qui m'avait proposer de m'aider m'avait donné rendez-vous a la milice cette personnes était un agents recruteur pour grossir l'armée de Brâkmar, il avait entendu parlé de moi de la part d'un amis, comme je n'avais aucun alignement j'acceptai sa proposition et rejoints les rang de Oto-Mustam en espérant apprendre plus sur cette chose qu'il avait trouver pour la ramener. Je choisie l'affiliation de de l'ordre putride réputé pour leurs dont de camouflage et d'espionnage, je montais les échelons un part un et je réussissait toute les mission que l'on me donnais. Un jours on me proposa une mission pour aller tuez un soldat de bonta, je partie sur le champs arrivez sur le lieux ou la personne devait ce trouver des milicien de Bonta qui m'attendais et je fut arrêter jetez au cachot et juger. Je fut mis en cellules pour plusieurs mois, un jours on me relâcha en estiment que j'avais payé ma dette et ont me rendit mes armes puis je repartie vers Astrub, c'est plus tard que j'ai appris que s'était un hommes Brâkmarien qui m'avait tendus ce piège et qu'il m'avais vendu,
Je n'essayait pas de me vengé et jura plutôt de ne plus me mêler des histoire de Bonta et Brakmar du moins pour le moments.


VI Les Nephthys.


Quelque mois plus tard je me reposait a la taverne Astrub, au fond de la salle j'entendis deux mystérieux personnage discuter l'un deux dit :

Je pense que je devrait mettre un contrat sur la tête de ma femme et son amant mais je ne sais pas a qui m'adresser.
Il y a les Nephthys il font du travail propre et pour des prix raisonnable, si tu veut, mais je ne pense pas qu'il ferait le contrats.
Je vais aller les vois maintenant alors.

Puis l'homme sortie de la taverne et s'en alla vers le quartier général de mercenaire, cette histoire de mercenaire m'intriguais beaucoup, je me suis dit pourquoi ne pas le suivre, je suis arrivé devant un grande maison après cette personne que je suivait fut rentré j'attendis quelque instant avant de pénétrer dans la demeure a mon tour. A l'intérieur de la maison il y avait beaucoup de monde, je me mit au fond de la salle discrètement puis en utilisant mes connaissance de camouflage que j'avais appris lors de mes séjour à Brâkmar, J'observais tout se qui se déroulait et appris a connaître ses mystérieux mercenaires. Chaque jour je revenait et aux bouts de quelque semaine je ne prenais plus la peine de me camoufler, des fois je parlais même a des membres du clan, un certain invassible un jeune écaflip pas plus vieux que moi m'expliqua plus concrètement en quoi consistait le rôle des Nephthys dans les contré de Amakna et me passa une passa un livre ou était écrit comment les mercenaire a Amakna avait vue le jours, le soirs même je lue tout le livre fasciné je compris surtout l'histoire tragique que ses mercenaire du passé ont vécu et tout ce qui était rivé a ses soit disant déserteur me touchât au fond de moi et me fit réaliser que ma futur destinée venait de naitre et je voulais devenir mercenaire pour protégé le peuples Amakna.

Revenir en haut Aller en bas
http://wolies.blogspot.com/
 
La triste vie d'une sadida (RP pour les Nephtys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Triste nouvelle pour les fans de Rammstein et Apocalyptica
» La triste fin de Robert Marble (critique)
» Ma mule,sadida 151.
» Une musique pour ...
» Sadida pour vous servir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Taverne O 20 100 O-
Sauter vers: