AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Kirka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garus
Tofu Ventripotant
Tofu Ventripotant
avatar

Nombre de messages : 423
Age : 25
Réputation : 2
Date d'inscription : 15/03/2013

Présentation :
Rang:
Fonction dans L'Alliance:
Liste des Métiers:

MessageSujet: [RP] Kirka   Dim 24 Mar 2013 - 0:00

[hrp]Comme annoncé dans ma candidature, chacun de mes personnages à un RP associé. Pour vous faire découvrir celui de Kirka, voici les premières lignes. Aucun rapport avec l'univers Dofus, si ce n'est la ligne de conduite du personnage. Bonne lecture Wink [/hrp]




Chapitre premier
Les voitures défilent dans la rue. J’entends tout juste le vrombissement des moteurs de là où je suis. Ce building est tellement haut… Ce n’était pas facile de s’y introduire, surtout à cette heure avancée de la nuit, mais je n’avais pas d’autre choix.
Je suis en position depuis près d’une heure, à attendre. Attendre fait partie de mon métier. C’est même la qualité première de ce job. Allongée sur le toit, je regarde avec mes jumelles la chambre du douzième étage, en face. C’est une situation amusante, car je pourrais être prise en flagrant délit de voyeurisme… Mais dans mon métier, on ne s’amuse pas. Je reste sérieuse, me concentre sur la scène, et j’analyse le moment le plus propice. Encore quelques minutes… Je vérifie mon camouflage… La dissimulation est parfaite. On ne remarquera rien.
Je dépose les jumelles, et épaule mon fusil. Tous mes sens sont aux aguets. Mon cœur ralentit, ma respiration fait de même. Il est au bord de la jouissance. Je serais cruelle de l’arrêter avant sa dernière fois… Il jouit. Le temps s’arrête. Je vérifie la trajectoire, et je tire. A cette distance, la balle lui traversera la tête. Il s’effondrera sur sa compagne, qui hurlera surement, une fois que le fluide rouge lui coulera sur la poitrine. Elle devra se dégager, et s’habiller avant de donner l’alerte. La balle traverse la vitre, le bruit est couvert par leur respiration. Je vérifie que la balle touche, et je remballe. D’une main experte, j’enlève le silencieux et le viseur et les rangent dans la mallette, avec le reste du fusil. Déjà la mallette est dans mon sac et je descends les escaliers de service. Avant que la porte ne se referme, j’entends un hurlement. Vite.
J’ai quinze étages à descendre, et je n’ai que peu de temps. Dévalant les marches, utilisant les rampes pour glisser lorsque cela est possible, je visualise déjà ma voie de sortie. Arrivée au rez-de-chaussée, je vérifie qu’il n’y a personne. Plus exactement, qu’il ne manque personne. Le garde est bien là, en train de dormir sur son clavier d’ordinateur. J’aurai pu mieux l’installer peut-être. Qu’importe… Je sors, les passants ne se doutent pas de ce qui est arrivé quelques étages plus haut… Moi si. C’est pour ça que je ne suis pas surprise d’entendre une première sirène, puis une seconde. Je n’ai décidément pas de chance en ce moment, c’est la troisième fois que la police est à proximité de mes lieux de travail… Je prends une ruelle, je ne souhaite pas être aperçue par une caméra de surveillance : même si mon bonnet me permet de ne pas être identifiée, je ne préfère pas prendre de risques…
Je rejoins ma voiture, quelques centaines de mètres plus loin. La nuit est déjà bien entamée, et je n’ai pas eu la chance de ma victime… Ceci dit, cela fait déjà plusieurs mois que je n’ai pas eu cette chance… Je n’ai pas beaucoup de temps ces dernières nuits, mon agenda affiche complet jusqu’à la semaine prochaine…
J’ai faim. Peut-être que je trouverais une supérette encore ouverte avant de rentrer, même si j’ai peu d’espoir. Comme toutes les nuits, le trafic est fluide. Je serais presque tentée de faire hurler le moteur de ma voiture, mais je viens de tuer un homme et je n’ai pas envie d’attirer l’attention. Dommage…
Merde. On m’a encore pris ma place de parking. Si je tenais le salaud qui se gare ici à chaque fois, il passerait un mauvais quart d’heure en ma compagnie. Allez, il reste encore le souterrain. Je n’aime pas trop ça, mais je n’ai pas d’autres choix. Quelle ironie. Quitter les hauteurs d’un immeuble de quinze étages pour se retrouver ensuite dans les sous-sols de son propre immeuble… D’ailleurs s’il m’était permis de choisir, j’aurais préféré loger dans l’autre. Question de standing… Je récupère mes affaires dans la voiture. Je ne laisse rien, comme d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Kirka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Taverne O 20 100 O-
Sauter vers: